CinéManiaC sur Twitter

Liens



Nuage

"For your consideration" et "Teeth" (compétition) + "In the valley of Elah" de Paul Haggis

mardi 4 septembre 2007, J5



04 - 09
2007
Version imprimable -Commenter l'article

Après les journées stars du WE à pister George Clooney et Brad Pitt, je n'ai pu voir que deux films en compétition sur quatre depuis hier : "For your consideration" et "Teeth", le scandale programmé du festival... Une journée bien calme par rapport aux précédentes mais la nouveauté de cette année étant les films en avant-première (aussi) de 17h00 ou 17h30, ça laisse à peine le temps d'aller se changer pour la projection du soir... Au menu de la journée, lessivée le matin, je zappe la projection numéro 1 et j'y vais ensuite pour "Teeth" : salle comble pour une comédie gore ou un film d'horreur censé manier l'humour en faisant une démonstration de la femme castratrice passant à l'acte, d'aucuns en sortiront dégoûtés... Je croise d'ailleurs l'équipe d'Allociné (qui sont un peu mes confrères mon blog Allociné...) qui, voyant venir le coup, fait des interviews des réactions des spectateurs au sortir de la projection...

On a annulé "Redacted" le documentaire fiction sur la guerre en Irak de Brian de Palma, la projection est reportée à vendredi 13h15 pour la presse et 17h00 pour le public (séance bleue). Le film est remplacé par "The Offence" de Sidney Lumet (reprise en salle le 12 septembre) , annoncé comme inédit en France mais dont je me rends compte que je l'ai vu il y a peu sur les chaines câblées, un thriller psychologique années 70 pour le look mais très lent et hyperthéâtral avec Sean Connery dans un contre-emploi d'un flic maniaque sexuel, une curiosité...

"For your consideration" de Christopher Guest (compétition)

la suite plus tard...



Dans l'intervalle, la conférence de presse sur "Teeth", étonnement que le réalisateur insiste qu'il s'est bien amusé en tournant un film fun, ce n'est absolument pas ainsi que je l'ai vu et entendu...

"Teeth" de Mitchell Lichtenstein (compétition)


 

Pitch. Une jeune fille, militante de l'abstinence sexuelle, découvre qu'elle possède un "vagina dentata" (un vagin denté), ce qui va provoquer des castrations en série : le petit ami, le gynécologue, le muffle, le frère...

Tous les tabous sont dynamités dans cette comédie gore où on transgresse à tout va et au premier degré, de la mutilation à l'inceste mutilant... Nombreux et multiples plans des organes mutilés, les pénis et les doigts sanguinolants des victimes, dont celui du frère mangé par le chien... il paraît que c'est fun... Le thème tient en deux mots : la peur des femmes, soit la peur de la castration, que le réalisateur a décidé de mettre en scène au premier degré, bien qu'il ait inversé le processus : quand Dawn, la jeune fille, a peur des hommes ou de son désir à elle, la mutation de ses organes génitaux lui permet de les castrer mécaniquement avec son vagin tronçonneuse, leur renvoyant leur peur en miroir.... Aux images qui ont révulsé plus d'un spectateur, s'ajoutent les hurlements des victimes et de Dawn, ces passages étant précédés d'une musique parodique de film d'horreur, le tout créant en réalité une atmosphère glauque. Car on n'est pas loin du film d'horreur, du basculement soudain et périodique de la comédie à l'horreur un peu comme dans Carrie de De Palma dans un autre registre mais le film y fait quelquefois penser pour la mécanique. Fallait-il programmer ce film un après-midi quand il aurait mieux trouvé sa place tard le soir pour un public plus averti?

Pour finir une journée de films où on découpe les personnages... après les mutilations et mutations de "Teeth", les viols d'adolescentes du Sydney Lumet, est présenté en avant-première du soir le dernier film de Paul Haggis "In the Valley of Elah" où un jeune militaire de retour d'Irak est porté disparu et retrouvé coupé en morceaux...

"In the Valley of Elah"de Paul Haggis (avant-première)
sortie en salle le 31 octobre 2007 ou 7 novembre




Pitch : un père apprend que son fils, militaire en Irak, n'est pas rentré à la caserne bien que de retour aux USA. Hank, le père, lui-même militaire à la retraite, part à sa recherche mais la police ne tarde pas à découvrir le cadavre de son fils Mike atrocement démembré et calciné dans un terrain vague. L'enquête avortée par la police militaire est reprise par la volonté d'un inspecteur au féminin (Charlize Théron) qui va aider le père de Mike à trouver ses assassins.

Inspiré de faits réels et, comme l'a dit Paul Haggis en présentant le film au CID ce soir, partant de vidéos de jeunes militaires qu'il a trouvés sur internet et nulle part ailleurs dans la presse nationale, et pour cause... le film raconte la réalité du front en Irak et les conséquences de cette guerre sale sur les jeune recrues américaines qu'on a envoyé au casse-pipe. Traité un peu comme un polar à mi-film, on cherche le coupable, celui ou ceux qui ont tué Mike dans le fait divers, tout en désignant le coupable en amont : l'administration Bush.


C'est un film limpide et épuré sur une situation infernale, la narration est linéaire, classique, les images académiques, nettes et belles, avec l'insertion de vrais faux documents internet ponctuant le film, l'interprétation impeccable : Tommy Lee Jones est poignant dans le rôle de ce père rigide anti-démonstratif qui peut à peine contenir son désespoir, Charlize Théron a la beauté discrète et le jeu subtil, un casting complété par Susan Sarandon (la mère) qu'on voit assez peu. Car c'est un film macho avec un seul élément féminin réellement présent à l'écran, mal intégré dans la police, surnuméraire et dérangeante, une note d'humanité courageuse dans un monde de brutes bornées.

Le film a tous les atouts pour remporter un prix, qualité et empathie avec le public, voire un Oscar, "Collision", le précédent film de Paul Haggis avait reçu le grand prix de Deauville il y a deux ans et l'Oscar dans la foulée, un doublé en 2007?







Mots-clés : , , , , ,



Share


6073
Lectures
0
commentaire
Commenter l'article

GB. - It. - Pt. - De. - Es.


Article précédent - Commenter - Article suivant -


(c) 2008 - CineManiaC

turbine sous Viabloga grâce au thème Clap de Labosonic.

Mentions légales

Contact - Liens - Newsletter